AIDN : Association Internationale pour le Développement de Ndianda (Sénégal)

Unis pour Ndianda

NAISSANCE ET MISSION

Née en Juillet 2012, de la volonté de personnes originaires du village de Ndianda amoureux de leur localité, l'Association Internationale pour le Développement de Ndianda (AIDN) s'est donnée comme mission d’accompagner les populations de Ndianda (Village du Sénégal situé dans la Région de Thiès, Département de Mbour et Commune de Nguéniène) dans l’amélioration de leurs conditions de santé, d’étude et de vie d'une manière générale. Pour accomplir cette mission, l’AIDN fonde ses activités autour de trois grands axes principaux: La santé, L’éducation et Le développement économique.

OBJECTIFS

Tel que stipulé dans son article 2 des statuts approuvés par son AG constitutive du 02 Septembre 2012, l’AIDN a pour objectif principal de soutenir l’accès à l’éducation et à la santé de la population du village de Ndianda. L’association peut aussi être amenée à organiser des activités culturelles, sportives et/ou économiques en collaboration avec la population locale.

SIEGES SOCIAUX

Vu son caractère international, l’AIDN compte des membres à travers le monde (Sénégal, France, Italie, Royaume Uni, Canada, USA). Pour cette raison, l’Association a jugé, nécessaire d’avoir des sièges sociaux dans différents pays.

Ces sièges sont les suivants:

SIEGE SOCIAL FRANCE

62 Boulevard Gabriel Péri 92240 Malakoff

Email : aidn(at)ndianda.org (remplacer (at) par @)

SIEGE SOCIAL USA

825 Gaines School Road, Athens GA 30605

Email : aidn(at)ndianda.org (remplacer (at) par @)

SIEGE SOCIAL SENEGAL

Ecole Primaire Publique de Ndianda

Email : aidn(at)ndianda.org (remplacer (at) par @)

SITE INTERNET

Le site internet de l’AIDN a été le premier projet réalisé par l’association après sa naissance et sa reconnaissance par les autorités françaises. Un nom de domaine a donc été réservé et la construction du site a commencé aussitôt sous la direction technique du Vice-Président de l’association.

Ce site est une vitrine pour Ndianda et permettra de mieux connaître ce village à travers ses différentes activités. Il servira de source d’informations aussi bien pour nos partenaires au développement, les habitants de Ndianda, que pour toute autre personne intéressée par le Sénégal, la région de Thiès et Ndianda en particulier.

Il servira aussi de support de communication entre les membres de l’association et aussi entre ces derniers et la population locale.

Site AIDN: www.ndianda.org

Sur ce site, vous trouverez des informations générales sur le Sénégal (sa situation géographique, sa population, les diversités ethniques et écologiques, les principales activités, le taux de pauvreté, le PIB etc.). Vous y trouverez aussi des informations concernant la région de Thiès dans laquelle se trouve le département de Mbour et la Communauté Rurale de Nguéniene. Nous vous présenterons le village de Ndianda et vous découvrirez avec nous son historique, sa population, ses chefs, sa diversité ethnique, les différentes activités économiques, sa jeunesse, les associations culturelles et sportives, les associations de femmes, ses écoles, le personnel enseignant et les élèves, son poste de santé et le personnel médical, le centre ado et son personnel, l’église et la mosquée du village ainsi qu’un résumé des problèmes que rencontrent les différentes structures et sites précités.

En naviguant sur ce site internet, vous trouverez des articles concernant l’Association Internationale pour le Développement de Ndianda (AIDN), maître d’œuvre de ce site internet, à propos de sa naissance, de ses objectifs, de sa mission, son règlement intérieur, son programme durant la première année de naissance, ses réalisations, ses projets futurs dans les domaines de l’éducation, de la santé et des ressources naturelles. Vous y trouverez aussi ses s au Sénégal et dans la diaspora ainsi que des informations sur comment faire pour devenir membre et comment pour faire des dons à l’association.

Enfin, le site sera maintenu et mis à jour régulièrement sous la Direction technique du Vice-Président de l’association, vous y trouverez plustard aussi une page pour blog où les utilisateurs pourront publier leurs idées concernant le village et les problèmes qui y existent, les propositions de solutions entre autres.

ADMINISTRATION ET REUNIONS

L’AIDN est administrée par un conseil d’administration élu par l’AG et un bureau élu par celle ci. Le Président est élu pour une durée de quatre ans et assure aussi les fonctions de Président du conseil d’administration. Le Président dirige l’association et la représente devant les autorités administratives locales, nationales et internationales et devant les partenaires de l’association. Il veille au bon fonctionnement de l’association et assure la régularité des réunions de bureau et des assemblées générales qu’il a le devoir de présider.

Les fonctions de chaque membre du bureau sont détaillées dans l’article 10 du Règlement Intérieur de l’association.

Un Vice-Président de l’association est élu pour suppléer le Président dans l’ensemble de ses activités. En cas d’absence ou d’empêchement du Président, il dirige les réunions et représente l’association auprès des autorités administratives, locales, nationales et internationales et devant les partenaires de l’association.

Sur proposition du bureau et approbation par l’AG, un Vice-Président par pays peut être élu. C’est ainsi que le Sénégal et la France disposent chacun d’un Vice-Président qui supplée le président dans l’ensemble de ses fonctions dans ces pays respectifs. Ces Vice-présidents devront être informés de toutes les activités de leur titulaire qui peut leur confier une gestion totale ou partielle de certains dossiers sur approbation du bureau.

Deux secrétaires administratifs (un secrétaire administratif et son adjoint) ont la responsabilité de l’ensemble de l’administration de l’association et à ce titre, ils dirigent un secrétariat clair et complet leur permettant un classement et une conservation d’archives aisément accessibles. En plus des méthodes traditionnelles d’échanges et de stockages des dossiers, ces secrétaires pourront utiliser googledocs, facebook, skype ou dropbox (ou autre service légal) ainsi que le site internet (www.ndianda.org) pour partager ou distribuer des documents autres membres du bureau. Ils ont la charge de tous les papiers administratifs de l’association, ils rédigent les correspondances et les convocations de bureau, d’assemblées générales sur la demande du président et mettent à jour l’ensemble des documents administratifs.

Le Trésorier Général a la charge et la responsabilité de tous les avoirs financiers et matériels de l’association. Il est responsable des finances de l’association. Il signe conjointement avec le Président les décaissements qui sont préalablement approuvés par le Bureau Exécutif et par l'Assemblée Générale. Il ne peut effectuer aucune dépense sans un bon visé par le Président ou le Vice-Président en cas d’empêchement. C’est lui qui s’occupe de l’ouverture d’un compte bancaire pour l’association et il encaisse les sommes destinées à l’association sous la forme de cotisations, de dons, ou encore de gains.

Trois secrétaires respectivement à l’organisation, relations avec les forces vives du village, à la communication, relations extérieures et nouvelles technologies ont en charge l’organisation des manifestations de l’association, sa communication et ses relations avec l’extérieur et les interactions de toute nature avec les villageois, les populations environnantes et le suivi des collaborations avec les associations locales.

La Commissaire aux comptes joue le rôle d’Inspecteur général en contrôlant le Trésorier qui est tenu de se mettre à sa disposition à chaque fois qu’elle en formule la demande. Le Trésorier Général mettra à sa disposition tous les documents et pièces comptables nécessaires à la vérification des finances de l’Association. Toutes les opérations des comptes financiers ouverts au nom de l’association doivent être mises à la disposition de la commissaire comptes par le Trésorier Général, pour un contrôle de même que les biens financiers de l’association.

Le bureau se réunit par vidéoconférence sur skype (www.skype.com) ou par un autre service, le premier dimanche de chaque mois à 19H, heure de Ndianda (Sénégal). Ne peuvent par conséquent être membres du bureau, que les personnes qui ont un accès à internet et disposant d’un nom d’utilisateur skype, d’un compte facebook (www.facebook.com), d’un compte dropbox (www.dropbox.com) et d’un compte (googledocs) ou tout autre moyen de communication électronique utilisé par l’association pour les échanges de documents administratifs, de travail en ligne et de proposition de projets (www.ndianda.org). Il peut aussi arriver que des pre-ou post-réunions des membres résidents dans un pays soient organisées pour écouter les avis et tenir compte des propositions et positions des personnes qui ne peuvent pas assister réunions online.

LE BUREAU

Demba Sarr: Président de l’association

Amadou Lamine Niom: Vice-président Zone Europe et Vice-président de l’association

Florence Ndour: Vice-président Zone Amérique

Samba Sène: Vice-président Zone Sénégal

Félix Guèdje Dione: Secrétaire administratif

Mamour Ndour: Trésorier Général et Trésorier Zone Europe

Ablaye Faye: Commissaire aux comptes

Agnès Ndiaye: Secrétaire à l’organisation et trésorière adjointe Zone Sénégal

Cheikh Faye: Trésorier adjoint Zone Amérique

Samba Ndiaye: Secrétaire administratif adjoint

Aziz Ndao: Adjoint au secrétaire à l’organisation Zone Europe.

Mireille Sagne: Auditrice interne

Shelby Baden: Directrice Exécutive aux USA

Jean Jacques Faye: Secrétaire à la communication, aux relations extérieures et aux TICs

 

NOS REALISATIONS

2012

L’association a organisé son AG constitutive
Une page sur Facebook a été créée pour les échanges du groupe
Les textes de statuts et de règlement intérieur ont été rédigés et proposés pour approbation, des corrections ont été faites et les documents ont tous été approuvés
Le Bureau a été formé
Un siège international a été créé et des sièges secondaires ont aussi été mis en place
Une reconnaissance de l’association par les autorités françaises a été obtenue (Récépissé et publication au journal officiel)
Un nom de domaine a été réservé et le site pour l’association est en cours de construction et surtout disponible au public avant fin 2012.

2013

Projet Fournitures scolaires: Il a permis de distribuer des fournitures scolaires : livres, cahiers, trousseaux, stylos,... au collège et aux deux écoles primaires de Ndianda: https://www.youtube.com/watch?v=fyVS42VUqtk

2014

Projet Fournitures scolaires : Il a permis de distribuer des fournitures scolaires : livres, cahiers, trousseaux, stylos,... au collège et aux deux écoles primaires de Ndianda: https://www.youtube.com/watch?v=fyVS42VUqtk

2016 et 2017

Cours de soutien scolaire aux classes d'examen : 3ème (CEM de Ndianda) , CM2 (Ecole publique de Ndianda 1)

2017

Projet de Bibliothèque avec espace informatique : Recherche de financement en cours

L'AIDN est à la recherche de financement pour la réalisation de son projet de bibliothèque avec espace informatique et salle de conférence au sein de l'école publique de Ndianda.

La contribution et le soutien de toutes les bonnes volontés est le bienvenu.

PROJETS FUTURS

L’association compte travailler en organisant des commissions ou groupe de travail en fonction des compétences respectives de ses membres. Des commissions santé, éducation, et développement économique vont être créées et des projets relatifs à ces différents domaines vont être rédigés et soumis à nos partenaires pour demander des financements.

PROJET SANTE

Le village de Ndianda dispose d’un poste de Santé fonctionnel sous la direction médicale d’un infirmier d’Etat qui assure les prestations des soins de santé primaire. La qualité de ces prestations de ce dernier est limitée par la non disponibilité d’assurance maladie pour la population et l’insuffisance de matériels de soins de santé primaire. L’association souhaite mettre en place des projets concertés avec les populations et initier des demandes de financement en vue de soutenir les populations pour l’instauration d’un système d’assurance maladie (“Les non malades soignent les malades”) et l’acquisition d’outils d’évacuation (ambulance, moto) et/ou d’hospitalisation (lits d'hôpital, matelas, draps....) de médicaments et de kits diagnostic des maladies les plus prévalentes comme le paludisme durant la saison des pluies. D’autres priorités dans le domaine de la santé vont être identifiées et des projets vont seront soumis a nos partenaires pour leur financement.

PROJET EDUCATION

L’école primaire publique de Ndianda a accusé un retard ces dernières années dans le domaine de l’accès à l’éducation. Pour environ 800 élèves inscrits, l’école ne dispose que de 8 classes fonctionnelles dans un état de délabrement très avancé. Depuis sa création, elle ne dispose d’aucune bibliothèque et elle n’est pas informatisée. Chaque année, l’école fait face à un manque criard de matériel pédagogique et de personnel enseignant.

Un collège d’enseignement moyen ne disposant que d’une salle de classe a été mis en place en 2011. Cependant les nombreux problèmes de l’éducation dans le village demeurent. L’AIDN ayant été sensibilisée à ses nombreuses difficultés, compte créer une commission éducation qui se chargera de rédiger et de soumettre des projets de renforcement en salles de classes et de personnels enseignants, en matériel pédagogique et la construction d’une librairie villageoise pour faire face problèmes liés à l‘éducation ainsi que l’élargissement du collège d’enseignement moyen et l’installation d’un matériel informatique pour aider le système éducatif local à avoir accès technologies de l’information et de la communication. La réussite de ses différents projets permettra d’accroître l’accès à l’éducation, l’accroissement du t de réussite à l’entrée en sixième, au Brevet et au baccalauréat, la réduction de l’exode rural et l’amélioration des conditions de vie des populations en général.

PROJET FORMATION ET GESTION

La principale activité extra-hivernale repose sur les cultures maraîchères et particulièrement celle de l’oignon mais l’absence de formation sur les cultures maraîchères et les difficultés liées à la gestion de l’eau, limitent la productivité des récoltes pour une jeunesse très courageuse et déterminée à ne pas quitter le village (Exode rural). L’AIDN va s’investir dans ce domaine en recherchant des financements pour former les jeunes dans les domaines de l’agriculture bio, du jardinage bio, de l’installation bio et dans le domaine de la gestion adéquate de l’eau et d’autres ressources naturelles. Au terme de ces formations ou stages, les jeunes devraient être capables de découvrir le secteur bio, de créer des jardins/potagers agréables à visiter et qui puissent les nourrir tout au long de l’année (autosuffisance). Ils devraient aussi au sortir de ces formations ou stages savoir comment fonctionne la nature et comprendre les conséquences de leurs actes sur l’environnement. Enfin, ces formations auront comme objectif de permettre jeunes de produire et vendre en quantité suffisante pour améliorer leurs conditions de vie et celles de leur famille respective.

Faire un don

Attestation de reconnaissance

Contacter l'AIDN

Articles Most Read